Prélude

Accueil-FMB

 

Les musiques d’un poète Frédéric Wandelère

Marais, Haydn, Schubert, Schumann, Brahms, Debussy, Wolf

Ce que les mots ne peuvent exprimer, ce qui échappe au langage, la musique peut le suggérer, le faire entendre – et elle le fait si bien qu’en auditeurs nous sommes virtuellement égaux, que nous pensions en français, en allemand, voire en japonais…, comme nous le font savoir les innombrables interprètes de toutes cultures par qui se réalisent les œuvres de tant de compositeurs géniaux, outre ceux qui seront interprétés lors des Fêtes musicales de Bulle, en novembre 2016…

L’antique alliance de la musique et de la parole poétique, des psaumes de David à nos jours, se compte en milliers d’années, l’une magnifiant l’autre, au point que la musique fasse entendre l’indicible, ce que la parole voudrait mais ne peut nommer. Et réciproquement, la parole peut éclairer, mettre du sens par les moyens du langage articulé, aux constructions musicales pures.

Accorder à un poète – qui se tient à la croisée de la parole et de la musique – le temps et l’espace nécessaires à l’interprétation et à l’écoute des œuvres de sa prédilection, dans des programmes conformes à ses goûts interprétés par des musiciens d’élection est un privilège rare. La préférence accordée à des chefs-d’œuvre liés à une sensibilité personnelle devrait donner à ces concerts et récitals leur unité, magnifiée par la beauté et la séduction mélodiques, et aussi bien par l’invention et le génie des interprètes invités.

Frédéric Wandelère